Une place verte à Ans

La place publique à Ans devient de plus en plus verte. C’est en tout cas le projet du parc semi-urbain aménagé rue Walter Jamar. Il est constitué de produits entièrement récupérés et locaux, et vise à rassembler les citoyens dans un lieu commun.
Un « jardin en ville » s’apprête à éclore rue Walter Jamar à Ans, sur le parking de l’ancienne piscine. Un espace semi-urbain verra le jour d’ici le mois de septembre, où les citoyens pourront cultiver des légumes et planter des fleurs, faire un pique-nique sur les tables ou simplement discuter avec d’autres personnes sur les nouveaux bancs. Un véritable lieu de rassemblement. « Nous convions les habitants du quartier à s’approprier ce lieu », déclare Laurence Bievliet, conseillère en environnement à la commune d’Ans.
Ce projet, en collaboration avec le Plan de Cohésion sociale, fait partie des 15 projets sélectionnés par le Ministre wallon de l’Aménagement du territoire et de la Transition écologique Carlo Di Antonio dans le cadre de l’appel à projet « Ecobâtis » qu’il a lancé en avril dernier.
Le but était d’encourager la dynamique de réemploi et le réflexe local pour la rénovation ou la construction de bâtiments et/ou d’espaces couverts ouverts au public.
Et ce qui fait la particularité de ce parc, c’est qu’il est constitué de matériaux entièrement recyclés. « 20 bacs en chêne sont déjà aménagés dans le parc, solides et résistants à toute tentative de vandalisme ou d’usure, déclare l’échevin en charge de l’Environnement. « Doivent encore arriver le système de compostage, les bancs, tables, abris et les plantations de petits fruitiers tels que des framboisiers et des groseilliers ».
Le budget est de 25.000 euros dont 75 % subsidiés par la Région wallonne.
Esen Kaynak

Laisser un commentaire